Avec Jean-Paul Lecoq et Nathalie Nail, la voix des gens d’ici à l’Assemblée Nationale   La voix des Gens d'ici
Vous êtes ici : Accueil » Actualités » Pour mettre un terme aux péages des ponts de Tancarville et de Normandie : (...)

Pour mettre un terme aux péages des ponts de Tancarville et de Normandie : poursuite de mes démarches

(Mis à jour le 16 septembre)

16 septembre - Mes démarches pour obtenir la gratuité des ponts se poursuivent...

Nouveau rendez vous cet après midi au ministère des transports avec les conseillers du ministre Jean-Baptiste Djebbari concernant les péages des ponts de Tancarville et de Normandie.

J’ai eu confirmation que le ministère travaillera en effet sur toutes les hypothèses, y compris celles que je défends, dans l’optique de la fin des concessions accordées par l’Etat à la Chambre de Commerce pour l’exploitation et l’entretien des deux ponts.
Rien n’est encore acquis et j’attends une position forte de l’Etat pour mettre un terme à cette véritable injustice territoriale, puisque nous sommes les seuls en France à payer pour traverser d’une rive à l’autre d’un fleuve.

Toutefois je peux confirmer que tous les scénarios sont sur la table, ce qui devrait pousser tous les acteurs politiques et économiques de notre estuaire à se mobiliser pour obtenir cette gratuité, et bien entendu les riverains et les salariés de chaque côté de la Seine.

21 juillet - La question du péage des ponts de Normandie et de Tancarville sont des sujets fondamentaux pour tous les habitants du bassin de vie et d’emploi du Havre.

À ce titre, j’ai souhaité engager une discussion avec le ministère des Transports très rapidement afin de dégager des pistes de réflexion pour obtenir la gratuité du franchissement de ces ponts.

Ainsi, le 21 juin 2018, j’avais obtenu un entretien très fructueux avec le directeur de cabinet de Mme la Ministre des Transports Élisabeth Borne, Monsieur Papinutti, qui avait permis de dégager au moins deux axes pour envisager de supprimer ces péages : soit l’État reprenait en gestion directe lesponts de Normandie et de Tancarville et compensait ainsi le cout du péage, soit le cout de ces péages pouvait être répercuté sur l’ensemble de l’itinéraire autoroutier qui traverse ces ponts, et la somme était versée à la Chambre de Commerce et d’Industrie du Havre afin qu’elle continue l’entretien du Pont de Normandie et de celui de Tancarville.

Le changement de ministre à la tête du ministère des transports me permet de reprendre mes démarches pour mettre fin à cette véritable discrimination territoriale : les habitants de l’Estuaire étant les seuls en France à devoir payer pour traverser le fleuve.

Mon courrier au nouveau ministre (PDF - 424.4 ko)
Mon courrier au nouveau ministre
Seine-Maritime. Ponts : Peut-on rêver de la levée des péages ? {HTML}
Seine-Maritime. Les ponts de Normandie et de Tancarville deviendront-ils gratuits ? {HTML}

A consulter également sur ce sujet :

J’engage de nouvelles démarches pour obtenir la gratuité des ponts de Tancarville et de Normandie :
http://www.jeanpaul-lecoq.fr/spip.php?article375