Avec Jean-Paul Lecoq et Nathalie Nail, la voix des gens d’ici à l’Assemblée Nationale   La voix des Gens d'ici
Vous êtes ici : Accueil » Actualités » Contre l’annexion d’une partie de la Palestine par Israël, il faut que la (...)

Contre l’annexion d’une partie de la Palestine par Israël, il faut que la France agisse enfin !

26 mai - J’ai interpellé cet après midi le Ministre des affaires étrangères à l’Assemblée nationale pour demander à ce que la France réagisse fortement contre le projet d’annexion de la Vallée du Jourdain par Israël.

Pour visionner mon intervention :

HTML

ou à partir du lien suivant :

https://youtu.be/cNQ8sWj9tMc

Le texte de mon intervention :

"Monsieur le Ministre,

L’accord signé par les deux dirigeants israéliens Benny Gantz et Benjamin Netanyahou pour conduire les affaires de leur pays ne peut pas nous laisser indifférents.

Leur programme ne mentionne que deux choses : la gestion de la crise sanitaire actuelle et l’invasion de la Cisjordanie violant délibérément le droit international et le droit du peuple palestinien à vivre sur ses propres terres.

Vous avez déjà condamné avec des mots cet accord. Il est temps de le faire avec des actes.

Le premier acte, symbolique, mais ô combien important, serait de reconnaitre immédiatement l’État palestinien !

Vous pourriez aussi, et sans délai, interdire les produits des colonies israéliennes sur le territoire français tout en travaillant à faire de même à l’échelle de l’Union européenne. Cela permettrait par la même occasion à la France de se remettre enfin en conformité avec les conventions de Genève.

L’accord d’association entre Israël et l’Union européenne pourrait aussi être suspendu temporairement. En parallèle, la suspension temporaire des accords de coopération bilatéraux franco-israéliens serait une mesure de rétorsion adaptée et rapide.

Vous pourriez également mettre fin temporairement à la coopération militaire et sécuritaire avec Israël. Il faut faire comprendre par tous les moyens qu’il n’est plus possible de coopérer avec un État qui met en cage Gaza, qui vote des lois d’apartheid, et qui tire à balle réelle sur de jeunes manifestants.

Enfin, la France pourrait soutenir plus fermement et publiquement la Cour pénale internationale dans son intention d’ouvrir une enquête sur les crimes de guerre commis en Palestine par Israël.

Monsieur le Ministre, arrêtons d’être fort avec les faibles, et faible avec les forts. C’est l’impunité d’Israël qui pousse son gouvernement à aller toujours plus loin dans la violation des droits humains et du droit international.

Agissez tout de suite, vous en avez la responsabilité historique."

Ma précédente intervention auprès du Ministre :

http://jeanpaul-lecoq.fr/spip.php?article871