Avec Jean-Paul Lecoq et Nathalie Nail, la voix des gens d’ici à l’Assemblée Nationale   La voix des Gens d'ici
Vous êtes ici : Accueil » Actualités » Mobilisation contre le rationnement des moyens dans les collèges et lycées (...)

Mobilisation contre le rationnement des moyens dans les collèges et lycées de l’agglomération havraise

19 février - Toujours les mêmes logiques, toujours les mêmes méthodes au service des mêmes objectifs, dans l’Education comme pour tous les autres secteurs de la société :

- baisser les coûts du service public au lieu de le considérer comme un investissement indispensable à l’équilibre de la société ;

- regrouper, fusionner, pour faire des économies d’échelle, donc en réalité pour éloigner la proximité et favoriser les grands ensembles ;

- spécialiser les établissements pour mieux trier, sélectionner, favoriser la compétition ;

- libéraliser les statuts, les métiers, par croyance aveugle aux règles du privé, du marché...

Ces petits comptables nous préparent une société basée sur le tri sélectif à tous les étages.

https://www.humanite.fr/education-la-loi-blanquer-menace-lexistence-des-directeurs-decole-668136?fbclid=IwAR1mqeS6WDYMK39wx5VkSdZYc9tz9VY0gra93F8wtAcqgo3TlpfSBKYl5YY

6 février - Ce gouvernement fait examiner au parlement un projet de loi baptisé "Pour une école de la confiance", alors qu’il continue de considérer dans ses actes l’Education Nationale comme un service à rationaliser.

Des députés de sa majorité viennent d’ailleurs de proposer la possibilité de fusionner écoles primaires et collège d’un même secteur, sous une même entité... Car bien entendu dans leur esprit tout est toujours une question d’organisation, jamais une question de moyens !

Nous ne cessons de le répéter jusqu’à être enfin entendus comme il se doit : l’Education est au contraire un investissement à apprécier à hauteur des enjeux et des besoins pour nos enfants, et plus comme un coût qu’il conviendrait de toujours plus raboter.

L’enveloppe d’heures d’enseignement (DHG) fixée par les services du Ministère est prévue à la baisse pour la prochaine rentrée dans de nombreux collèges et lycées de l’agglomération havraise. Une enveloppe déjà insuffisante dans plusieurs établissements.

Par ailleurs la réforme du lycée travaillée par le gouvernement est basée sur les mêmes notions de rentabilité et de rationalisation. Terminé le concept de lycée de secteur géographique offrant un tronc commun a adapter selon les aspirations des élèves et bienvenue dans le nouveau monde du tri sélectif. Place aux lycées spécialisés et à la sélection, le plus tôt possible. Cette réforme porte à l’évidence une rupture dans l’égalité républicaine d’accès aux diplômes et aux études.

Comme toujours, il faut donc se mobiliser pour mettre en échec ces logiques et exiger les moyens pour un enseignement de qualité de la maternelle jusqu’aux études supérieures. Ce n’est pas seulement un droit fondamental, c’est une nécessité pour la société.

L'appel des parents d'élèves du lycée Jean Prévost (PDF - 392.1 ko)
L’appel des parents d’élèves du lycée Jean Prévost
Paris-Normandie, 5 février 2019 (HTML - 154.3 ko)
Paris-Normandie, 5 février 2019
Presse Havraise, 8 février 2019 (PDF - 1.1 Mo)
Presse Havraise, 8 février 2019

Réforme du lycée, excellente tribune qui résume bien les enjeux. Parue en septembre 2018 :

Réforme du lycée : encore une fois, l'intérêt des élèves est méprisé (HTML - 80.6 ko)
Réforme du lycée : encore une fois, l’intérêt des élèves est méprisé