Avec Jean-Paul Lecoq et Nathalie Nail, la voix des gens d’ici à l’Assemblée Nationale   La voix des Gens d'ici
Vous êtes ici : Accueil » Actualités » Accompagnement scolaire des élèves en situation de handicap : les engagements (...)

Accompagnement scolaire des élèves en situation de handicap : les engagements pris n’ont pas été tenus !

28 janvier - Accompagnement scolaire des élèves en situation de handicap : les engagements pris n’ont pas été tenus !

Sur l’agglomération havraise plusieurs enfants ne disposent toujours pas d’Auxiliaire de Vie Scolaire (AVS) malgré les engagements pris après la catastrophique rentrée scolaire et malgré le fait que ces enfants bénéficient d’un agrément délivré par la Maison Départementale des Personnes Handicapées.

Une situation humainement intolérable.

J’alerte de nouveau des ministres concernés par le dépôt d’une question écrite.

Titre : Carence de postes d’Auxiliaire de Vie Scolaire sur l’arrondissement du Havre

Texte déposé :

"M. Jean-Paul Lecoq alerte M. le ministre de l’éducation nationale et de la jeunesse, sur les carences de postes d’Auxiliaire de Vie Scolaire sur l’arrondissement du Havre.

Afin de favoriser la scolarité des enfants en situation de handicap, des engagements forts ont été pris par le Gouvernement et rappelés notamment par le Secrétaire d’Etat en charge du handicap la veille de rentrée : « Aucun élève ne sera laissé sur le bord du chemin ». Quelques jours plus tard, sur l’arrondissement du Havre, 70 % des élèves devant bénéficier d’une Auxiliaire de Vie Scolaire conformément aux avis rendus par la Maison Départementale des Personnes Handicapées, en étaient dépourvus, alors même qu’il y a deux ans, 90 % des élèves disposaient d’une AVS.

Cette situation préjudiciable qui avait notamment empêcher bon nombre d’enfants d’être accueillis dans un établissement scolaire, avait alors entraîné une forte émotion et de nombreuses démarches en direction notamment des services départementaux de l’Education Nationale.

Des mesures d’urgence avaient alors été prise et une communication de l’académie de Rouen en date du 13 septembre certifiait que désormais 85 % des 4.400 élèves concernés bénéficiaient désormais d’une AVS et que, les 15 % restants « disposeront d’une AESH/AVS en adéquation avec leurs besoins particuliers, dans les prochains jours. Ce chiffre évolue quotidiennement ».

Sauf que 4 mois plus tard, de nombreux enfants en sont dépourvus ce qui va entraîner la perte d’une année entière de scolarité si aucune mesure supplémentaire n’est prise pour remédier à cette carence.

Au cours de ses démarches, Monsieur Lecoq a appris que la volonté affichée se heurterait à l’absence de crédits suffisants malgré les conditions de recrutement assouplies, par décret, de manière à permettre la mobilisation des ressources disponibles tout en veillant à la qualité de l’accompagnement des élèves.

Aussi au-delà de cette alerte, il souhaiterait connaître les mesures supplémentaires et d’urgence pouvant être prises par votre ministère afin que l’ensemble des élèves en situation de handicap et sous agrément de la MDPH puisse enfin bénéficier d’un accompagnement adapté pour leur permettre d’être scolarisés."

Votre question est crée sous l’index : 04-00194

Réponse ministérielle obtenue (PDF - 211.4 ko)
Réponse ministérielle obtenue
D’autres éléments sur cette situation et les démarches engagées :

http://www.jeanpaul-lecoq.fr/spip.php?article429