Avec Jean-Paul Lecoq et Nathalie Nail, la voix des gens d’ici à l’Assemblée Nationale   La voix des Gens d'ici
Vous êtes ici : Accueil » Actualités » Le service public de l’orientation est en danger, le CIO du Havre est (...)

Le service public de l’orientation est en danger, le CIO du Havre est menacé, la mobilisation doit être entendue

14 juin - Les Centre d’information et d’orientation (CIO) sont des outils précieux au service de la jeunesse et des familles pour les accompagner dans leurs choix et parcours de formation. Ils permettent ainsi au quotidien de répondre à un enjeu majeur : le droit à l’information, au conseil, à l’accès aux filières d’enseignement les plus adaptées aux aspirations et compétences de chacun.

La force des CIO qui dépendent actuellement de l’éducation nationale, repose sur leur implantation de proximité. Ils constituent ainsi un réseau accessible sur tout le territoire où la relation humaine directe est de mise. Cet atout favorise le conseil et le suivi individualisé.

Or tout ce service public de l’orientation est aujourd’hui menacé par une réforme du gouvernement répondant à son dogme de la privatisation et de démantèlement des services publics :

• La logique de baisse de la dépense publique est privilégiée à la logique d’intérêt général.

• La proximité et l’accessibilité humaine sont sacrifiées au profit de regroupements, de l’éloignement des structures implantées au plus près de la vie des gens.

• Le recours à la dématérialisation, au numérique, n’est pas conçu comme un complément indispensable aux accueils physiques de proximité pour s’adapter aux besoins et aux modes de communication et de vie, mais comme un moyen pour s’y substituer.

Le projet de loi baptisé cyniquement « Pour la liberté de choisir son avenir professionnel » implique la quasi disparition des CIO de proximité et le transfert aux régions de ceux implantés dans les grands centres régionaux.

En même temps, et ce n’est pas ici une coïncidence, le gouvernement subventionne « Inspire », une plateforme privée Web de conseil et d’orientation, cheval de Troie de la privatisation.

Depuis la mi-avril les personnels des CIO alertent sur les conséquences de ces décisions, rappelant qu’en France l’orientation a toujours été articulée aux enjeux de formation et d’insertion professionnelle de la jeunesse et estimant, je cite, que « ce projet de loi inéquitable, va orienter les gamins en priorité vers des filières selon des considérations qui ne reposent pas sur leurs besoins mais sur d’autres besoins ».

Des besoins immédiats des entreprises ou des formations que la Région développe et qu’il faut remplir. La neutralité de l’orientation et de l’information, principe sur lesquels sont bâtis les CIO sont clairement remis en cause.

Ces enjeux doivent nous mobiliser pour obtenir le maintien des CIO de proximité, et notamment celui du Havre qui a accueilli depuis le début de l’année scolaire 2.620 personnes dont 540 de moins de 26 ans non scolarisés, 90 de plus de 26 ans non scolarisés et 241 allophones.

Mon courrier au rectorat (PDF - 1.3 Mo)
Mon courrier au rectorat
Ma question écrite au gouvernement (PDF - 1.4 Mo)
Ma question écrite au gouvernement
Paris-Normandie, 11 avril 2018 (HTML - 184.6 ko)
Paris-Normandie, 11 avril 2018
Actu.fr, 25 mai 2018 (HTML - 84.6 ko)
Actu.fr, 25 mai 2018
Actu.fr, 4 juin 2018 (HTML - 82.9 ko)
Actu.fr, 4 juin 2018