Avec Jean-Paul Lecoq et Nathalie Nail, la voix des gens d’ici à l’Assemblée Nationale   La voix des Gens d'ici
Vous êtes ici : Accueil » Actualités » A Matignon avec les autres députés normands pour parler des enjeux de notre (...)

A Matignon avec les autres députés normands pour parler des enjeux de notre région : port, université, éolien, ferroviaire...

18 avril - J’ai participé ce soir à Matignon, avec les autres députés normands, à un échange avec le 1er Ministre sur les enjeux et dossiers majeurs pour la Normandie.

Ne souhaitant pas limiter cette rencontre aux seules questions touristiques et de marketing territorial, j’ai abordé la nécessité de doter le port du Havre des investissements d’avenir qu’il mérite. Sur ce point, le 1er Ministre m’a indiqué qu’il attendait de connaitre l’investissement prioritaire à retenir entre la liaison fluviale directe de Port 2000 et la construction de deux quais supplémentaires sur les terminaux. Je lui ai répondu que les deux étaient indispensables !

Le 1er Ministre a également confirmé que pour le gouvernement l’organisation des ports sur l’axe Seine, du Havre à Paris, resterait sous la responsabilité de l’Etat, contrairement à ce que souhaite le Président de la Région. C’est une bonne chose.

Autre sujet que j’ai porté, celui des universités normandes que le Président de Région veut contraindre à la fusion. Au cours de l’échange qui s’en est suivi, le 1er Ministre m’a rassuré : la question de la fusion n’est un pas impératif ni un préalable pour l’Etat. Il souhaite cependant que le niveau de collaboration entre les 3 universités normandes puisse se renforcer.

J’ai également questionné sur l’implantation de la filière de l’éolien en mer en Normandie, et sur ce que l’ancien Maire du Havre pensait de la position du Président de Région qui se refuse à consentir sur Le Havre les mêmes investissements publics que ceux qu’il a accordé à Cherbourg pour implanter cette filière créatrice d’emplois.

Restant diplomate (ou gêné ?) dans sa réponse, le 1er Ministre n’a pas souhaité prendre position sur cette question : "ce qui m’intéresse c’est la discussion avec les industriels...", rappelant que pour l’Etat l’important était de pouvoir renégocier avec les industriels en charge de cette nouvelle filière, les tarifs de l’électricité actuellement trop élevés.

Plus curieusement sur ce dossier, il a constaté et visiblement regretté qu’il n’y avait plus d’entreprise française à la manoeuvre dans la construction de cette nouvelle activité industrielle aux larges de nos côtes. Pourtant, malgré les démarches engagées en 2016, dont les miennes, c’est Emmanuel Macron, Ministre de l’Economie qui a alors décidé de vendre les parts du Français AREVA dans l’éolien en mer à l’allemand Siemens et qui a laissé filer celles d’Alstom à l’américain General Electric... Contradiction quand tu nous tiens...

Enfin, j’ai parlé du ferroviaire et des fortes difficultés rencontrées sur la ligne Le Havre Paris mais également en Normandie du sud. Le 1er Ministre m’a répondu qu’au delà des effets qu’il juge bénéfique de la réforme de la SNCF, le financement d’une loi d’orientation des mobilités devait résoudre les problèmes.

Au delà des sujets que j’avais apporté avec moi, le 1er ministre a également été interrogé par d’autres députés sur le Mont Saint-Michel, l’arrivée de la flamme des Jeux olympiques en Normandie ou encore sur le classement des plages du débarquement au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Pour retrouver plus d’informations sur les questions portuaires et de l’Axe Seine :

http://www.jeanpaul-lecoq.fr/spip.php?page=recherche&recherche=portuaire

Pour retrouver plus d’informations sur la question des universités normandes :

http://www.jeanpaul-lecoq.fr/spip.php?article298

Pour retrouver plus d’informations sur les questions de la filière de l’éolien en mer :

http://www.jeanpaul-lecoq.fr/spip.php?article287

Pour retrouver plus d’informations sur les questions du ferroviaire en Normandie :

http://www.jeanpaul-lecoq.fr/spip.php?article230

http://www.jeanpaul-lecoq.fr/spip.php?page=recherche&recherche=ferroviaire