Avec Jean-Paul Lecoq et Nathalie Nail, la voix des gens d’ici à l’Assemblée Nationale   La voix des Gens d'ici
Vous êtes ici : Accueil » Actualités » Soutien aux motards en colère contre la limitation à 80 km/h sur nos (...)

Soutien aux motards en colère contre la limitation à 80 km/h sur nos routes

24 mars - J’ai tenu une nouvelle fois à apporter mon soutien à la mobilisation organisée ce jour par la fédération des motards en colère (FFMC76) contre la politique dite de "prévention routière" du gouvernement et notamment sa décision de limiter la vitesse à 80 km/h sur toutes les routes départementales à deux voies à compter du 1er juillet.

Pourquoi je m’oppose cette décision d’Edouard Philippe :

- Cette décision a été prise sans aucune concertation. Or, une politique de sécurité routière efficace repose sur une réelle élaboration collective entre l’Etat, les collectivités locales et les usagers à travers notamment leurs associations.

- Elle a été prise sans attendre le résultat de l’expérimentation conduite dans plusieurs départements. Et pour cause, cette expérimentation des 80 km/h semble, d’après les premiers éléments recueillis, contredire la version gouvernementale. Elle ne permet pas de réduire les accidents et, au contraire, sur certains axes, l’accidentologie s’est accentué (cf. le nombre de blessés légers en forte évolution).

- Les mesures répressives ont été fortement multipliées depuis 10 ans alors que les politiques de prévention ont régressé. Résultat, le nombre d’accidents et de morts sur nos routes est reparti à la hausse. Pourtant, il n’y a jamais eu autant de mesures coercitives, de radars, de verbalisations. Cette logique répressive est donc désormais une impasse. Or, le gouvernement en rajoute dans cette voie du tout répressif.

- Lorsque l’on constate la forte évolution des recettes de l’Etat issues des verbalisations et la série de décisions prises pour développer les contrôles de vitesse en les déléguant à des sociétés privées, il y a tout lieu de penser que cette décision ne repose pas sur l’intérêt général ou toute considération de sécurité routière mais bien sur une volonté d’accroître les recettes de l’Etat.

- Les routes départementales ne sont pas toutes identiques. Uniformiser la limitation de vitesse sans prendre en compte les spécificités locales est dangereux. Les départements qui président aujourd’hui les collèges départementaux de sécurité routière, appelés notamment à expertiser chaque accident mortel sur nos routes, et qui détiennent la compétence des routes départementales doivent pouvoir juger des limitations de vitesse les plus appropriées.

FFMC76, manifestation du 24 mars (HTML - 50.5 ko)
FFMC76, manifestation du 24 mars
Site de la FFMC76 (HTML - 48.7 ko)
Site de la FFMC76
Le Point, 14 février 2018 sur l'expérience des 80 km/h (HTML - 123.7 ko)
Le Point, 14 février 2018 sur l’expérience des 80 km/h
France 3 Normandie, 24 mars 2018 (HTML - 218.6 ko)
France 3 Normandie, 24 mars 2018
Courrier du Président du groupe communiste au Département (PDF - 72.1 ko)
Courrier du Président du groupe communiste au Département
Paris Normandie, 16 avril 2018 (PDF - 207.1 ko)
Paris Normandie, 16 avril 2018

Une proposition de loi a été déposée pour que la limitation de vitesse sur nos routes soit décidée par les Départements. Avec Sébastien Jumel, je soutiens cette démarche.

Projet de loi pour aménager intelligemment la vitesse sur nos (...) (PDF - 105.4 ko)
Projet de loi pour aménager intelligemment la vitesse sur nos routes
Tendance Ouest, 9 mars 2018 (HTML - 158.7 ko)
Tendance Ouest, 9 mars 2018
Retrouvez d’autres éléments et interventions sur ce sujet à partir du lien :

http://www.jeanpaul-lecoq.fr/spip.php?page=recherche&recherche=FFMC