Avec Jean-Paul Lecoq et Nathalie Nail, la voix des gens d’ici à l’Assemblée Nationale   La voix des Gens d'ici
Vous êtes ici : Accueil » Actualités » Visite à l’ISEL du Havre ce matin : miser sur l’enseignement public et sur Le (...)

Visite à l’ISEL du Havre ce matin : miser sur l’enseignement public et sur Le Havre !

26 mars - J’ai été reçu ce matin par Thierry DERREY, directeur de l’ISEL (Institut supérieur d’études logistiques), l’une des 210 écoles d’ingénieurs françaises dont la spécialité est le génie logistique, sur le site Frissard.

Intégré à l’Université du Havre, l’ISEL accueille cette année 212 étudiants, a diplômé 50 ingénieurs en 2017 et peut se targuer d’un taux moyen d’intégration professionnelle de 96 % à 100 % chaque année ! Les 1.100 anciens élèves diplômés de l’ISEL constituent d’ailleurs le premier réseau d’ingénieurs en logistique de France.

En France, pour l’instant du moins si vous voyez ce que je veux dire, on peut devenir ingénieur grâce aux écoles publiques post-bac comme l’ISEL pour un coût, en moyenne, de 500 Euros (0 pour les boursiers) alors qu’une formation en école privée se situe aux alentours de 6.000 Euros par an...

Fort de ces constats et de son savoir-faire, l’ISEL est donc appelé à se développer. Il dispose des surfaces disponibles, des idées et projets nécessaires, des débouchés professionnels assurés pour ses futurs diplômés et des demandes d’inscription en forte évolution... Il ne lui manque plus qu’à obtenir le nombre d’enseignants nécessaires ! C’est là qu’il faut mobiliser. Car malgré ces constats, ces atouts et cette réussite, les services de l’Etat tardent à miser sur l’ISEL en lui affectant le nombre d’enseignants nécessaires à son élargissement...

Enfin, le pôle logistique havrais étant considéré à juste titre comme le fleuron du pays, notamment grâce à l’ISEL, Le Havre a vocation à devenir un véritable espace de recherches en logistiques pour notamment anticiper et accompagner les mutations de ce secteur d’activité du fait des progrès du numérique ou de la transition écologique. C’est ce que je vais plaider au cours des prochaines semaines.

Plus d’information sur le site de l’ISEL :

http://www.isel-logistique.fr/

Photo en vignette : Erik Levilly, extrait du site de la Ville du Havre