Avec Jean-Paul Lecoq et Nathalie Nail, la voix des gens d’ici à l’Assemblée Nationale   La voix des Gens d'ici
Vous êtes ici : Accueil » Actualités » La voix des patients de notre agglomération ce matin à l’Assemblée

La voix des patients de notre agglomération ce matin à l’Assemblée

18 janvier - Ce matin à l’Assemblée, j’ai porté la voix des patients de notre agglomération qui ne peuvent pas obtenir de rendez-vous médicaux ou un médecin traitant, pourtant rendu obligatoire par la Sécurité Sociale, faute de médecins en nombre suffisant sur notre territoire comme tant d’autres à travers le pays.

J’ai porté la voix des personnels et des patients des urgences de notre hôpital, des urgences débordées avec une attente interminable parce que beaucoup, face à ce déficit dans l’offre de soin du quotidien, n’ont pas d’autres choix que de se rendre à Monod, y compris pour se faire délivrer une simple ordonnance.

Cette situation de pénurie dans certaines régions alors que d’autres comptent trop de praticiens n’a que trop durée. Elle appelle des mesures exceptionnelles.

Parmi elles, nous proposons que les jeunes médecins puissent être affectés prioritairement auprès des bassins de vie insuffisamment dotés.

Débat ce matin à l’Assemblée autour d’un projet de loi proposé par la Gauche pour lutter contre la désertification médicale que j’ai défendu au nom de mon groupe.

Le résultat du vote : proposition repoussée et renvoyée en commission selon la formule consacrée... Le gouvernement et sa majorité parlementaire préfèrent miser sur la télémédecine... Est-ce cela la modernité ? Consulter un médecin par un ordinateur interposé ? Qui veut de cette société qu’ils nous préparent ?

Résumé des débats et des positions :

HuffingtonPost, 18 janvier 2018 (HTML - 34.7 ko)
HuffingtonPost, 18 janvier 2018

Vidéo de l’ensemble des débats :

http://videos.assemblee-nationale.fr/video.5419130_5a6059469f99e.1ere-seance--lutte-contre-la-desertification-medicale--entreprise-nouvelle-et-nouvelles-gouvernanc-18-janvier-2018

Quelques contributions publiées sur ma page Facebook suite à la publication de mon intervention à l’Assemblée :

Norbert : "Merci Jean Paul au nom des enfants, jeunes, Adultes et Nos glorieux Anciens . De se soigner est très très difficile".
Christophe : "Une prise de parole claire sur la situation d’urgence de notre système de soins, dommage qu’en France il faille attendre l’urgence pour éventuellement réagir quelque soit le gouvernement, nous alertons depuis si longtemps !!! Il y a des monopoles intouchables, par contre il faut vendre des vaccins. Tu parles de médecine générale mais cela vaut pour de nombreuses spécialités, ensuite les hôpitaux recrutent en urgence à l’étranger et des citoyens restent sans suivi médical dans les grandes villes comme dans les campagnes. Merci de ton travail à l’assemblée avec tes camarades".
Thierry : "voila une bonne idée".
Bernard : "Merci monsieur Jean Paul Lecoq c’est une nécessité vitale pour notre population locale".
Jérôme : "Merci j.paul de ramener la parole réel a ces en marche à l envers".
Laurent : "Toujours dans le sens de l’humain d’abord, belle intervention".
Florence : "Nos médecins (trois) partent en retraite d’ici 2 ans. Ils n’arrivent pas à avoir de remplaçant. C’est une catastrophes pour nous malades,handicapés personnes âgées. On est à 50 km de mont de marsan pareil pour dax. La désertification médicale, on connaît. Merci jpaul.pour ton intervention. Il est en est de même pour nos kinésithérapeutes".
Françoise : "À la campagne on trouve + facilement un véto qu’un médecin ou un dentiste...".
Pierrot : "Je partage totalement l intervention de Jean Paul aujourd’hui j appelle la cardiologie de monod pour un rdv réponse rappeler en juin pour un rdv 2ème semestre !!!!!!!!".
Denis : "bravo sans parler des dentistes et ophtalmologistes".
Denis : "a caucriauville 17000 habitants pas un medecin".