Avec Jean-Paul Lecoq et Nathalie Nail, la voix des gens d’ici à l’Assemblée Nationale   La voix des Gens d'ici
Vous êtes ici : Accueil » Actualités » Projet de budget pour la Justice : régler le problème de sous-effectif de la (...)

Projet de budget pour la Justice : régler le problème de sous-effectif de la Pénitentiaire

31 octobre - Lors du débat à l’Assemblée ce soir sur le projet de budget de la justice pour 2018, je me suis exprimé pour réclamer une politique cohérente en matière de détention, en présentant un amendement destiné à doter l’administration pénitentiaire des moyens dont elle a besoin.

Ce n’est pas tout de créer des prisons, encore faudrait-il qu’elles soient dotées des personnels suffisants. Cela passe par des recrutements, par une formation des agents, par rendre le métier attractif. Difficile dans le contexte ambiant où le gouvernement s’en prend aux fonctionnaires...

Depuis son ouverture le Centre Pénitentiaire du Havre souffre d’un sous-effectif chronique.

Une fois de plus, le gouvernement, soutenu aveuglément par sa majorité à l’Assemblée, fait preuve d’incohérence entre ses mots et la réalité de ses actes. Il annonce, à grand renfort de déclarations, un plan de construction de prisons, sans donner les moyens à l’administration pénitentiaire de faire fonctionner les établissements actuels.

Condamné à plusieurs reprises pour sa politique carcérale indigne d’une démocratie, notre pays part de loin dans ce domaine pour se mettre à niveau. Raison de plus pour aller loin dans les mesures à prendre. C’était le sens de l’amendement que j’ai défendu.

Ci-dessous ma première intervention
Ci-dessous la vidéo complète des interventions
Ci-dessous ma seconde intervention et le vote de l’amendement