Avec Jean-Paul Lecoq et Nathalie Nail, la voix des gens d’ici à l’Assemblée Nationale   La voix des Gens d'ici
Vous êtes ici : Accueil » Actualités » Alerte sur le retrait de l’Education Nationale des CMPP

Alerte sur le retrait de l’Education Nationale des CMPP

23 mars - Dans le cadre des mesures sur la carte scolaire 2021, les conséquences de décisions envisagées par la Direction départementale de l’Education Nationale aux dépens des Centres Médico-Psycho-Pédagogiques (CMPP) de notre département m’inquiètent, notamment pour celui du Havre.

En effet, comme celui de Madame De Sévigné à Rouen ou Henri Wallon à Dieppe, le CMPP Pauline Kergomard au Havre serait impacté à la rentrée par le retrait de postes d’enseignants spécialisés.

Je ne peux que m’associer aux inquiétudes exprimées par les associations gestionnaires, leurs personnels, et les familles d’autant que ces décisions seraient motivées par le fait que l’affectation de postes d’enseignants en dehors des écoles représenterait une « anomalie administrative ».

Au regard du travail considérablement utile conduit par ces structures en faveur des enfants et des jeunes, y compris en rapport direct avec leurs conditions de scolarité et de réussite éducative en milieu scolaire, je ne puis croire qu’un simple argument de nature administrative ou comptable puisse venir ainsi affaiblir les CMPP.

Sans la présence de ces enseignants dans les CMPP, l’accompagnement des élèves en situation de handicap, et les liens entre soins et apprentissages scolaires ne manqueraient pas de se trouver considérablement affaiblies et de nuire aux objectifs d’inclusion scolaire et d’égalité des chances mis en avant par l’Education Nationale.

Estimant au contraire que les Centres Médico-Psycho-Pédagogiques devraient bénéficier d’une attention renforcée et de moyens accrus de la part de l’Etat, qui plus est dans le contexte difficile de la crise sanitaire actuelle, et alors que les délais de prise en charge des jeunes bénéficiaires potentiels sont encore trop importants en raison des moyens disponibles, j’ai saisi l’Education Nationale pour qu’elle renonce à ces projets de retrait de postes.

Courrier d'alerte reçu (PDF - 143.5 ko)
Courrier d’alerte reçu
Mon courrier à la direction de l'Education Nationale (PDF - 490.3 ko)
Mon courrier à la direction de l’Education Nationale
Réponse reçue (PDF - 389.1 ko)
Réponse reçue