Avec Jean-Paul Lecoq et Nathalie Nail, la voix des gens d’ici à l’Assemblée Nationale   La voix des Gens d'ici
Vous êtes ici : Accueil » Actualités » La loi de programmation relative au développement solidaire et à la lutte (...)

La loi de programmation relative au développement solidaire et à la lutte contre les inégalités mondiales

2 mars - La loi de programmation relative au développement solidaire, et à la lutte contre les inégalités mondiales a été adoptée à l’Assemblée cet après-midi.

Après deux semaines de travail intense sur ce texte, avec près de 24 h de débats en commission des Affaires étrangères et autant dans l’hémicycle, les députés communistes se sont battus pour parler du commerce équitable, qui ne figurait pas dans la loi ; pour ajouter au sacro-saint PIB des indicateurs plus proches du bien-être des gens comme l’Indice de développement humain ; ou encore pour améliorer la sécurité du personnel humanitaire.

Je suis fier d’avoir contribué à améliorer cette loi de cette façon, mais malheureusement, les choses ne sont pas suffisantes.

Rien n’a été fait pour donner une visibilité budgétaire plus large aux acteurs de l’humanitaire et du développement, rien n’a été fait pour améliorer certaines dispositions, comme l’autorisation pour les organisations qui font du transport en commun gratuit d’investir 1 % de leur budget en projets de développement sur le transport dans les pays plus pauvres.

Au global, cette loi est décevante : les attentes étaient fortes et elles ont été déçues. Nous nous sommes abstenus pour saluer quand même les efforts qui ont été faits, mais pour signifier que les choses n’ont pas été assez loin.

La vidéo de mon intervention :
HTML